Le candidat à la mairie de Gatineau, Denis Tassé

Action Gatineau vend du rêve dans l’ouest, accuse Tassé

Le chef d’Action Gatineau doit arrêter de vendre du rêve aux gens d’Aylmer en parlant d’un train léger, clame le candidat indépendant à la mairie, Denis Tassé.

« Pourquoi on nous parle d’un train léger qui ne sera pas fait avant 12 ans ? a lancé M. Tassé, mardi, lors d’une rare conférence de presse à l’extérieur de son bureau de campagne. On fait une publicité à la télé sur le train léger alors qu’on n’a pas l’étude finale. On utilise la campagne pour faire rêver les gens. »

M. Tassé affirme que cette étude, qui a été présentée au conseil à huis clos, en septembre, démontre clairement que Gatineau n’a pas la masse critique de population pour soutenir un train léger à Aylmer. « Le maire ne le dit pas ça, a ajouté M. Tassé. On n’est même pas proche de l’avoir. 

Le candidat indépendant est d’ailleurs brièvement revenu sur ses accusations qu’il a lancées lundi à l’endroit du maire sortant voulant qu’il «cache la vérité» en bloquant la publication de l’étude. «Bon, là on nous dit que c’est le ministère des Transports qui bloque, a reconnu M. Tassé. Et Gilles Carpentier [président de la STO] mentionne que c’est tout croche, qu’on nous pose 100 questions de plus et que c’est pour ça que le rapport est retenu.» Selon lui, le maire Pedneaud-Jobin aurait dû être plus transparent avec le conseil en expliquant pourquoi l’étude n’était pas rendue publique. M. Tassé refuse aussi d’en rendre publics les détails.

Une autre étude devrait d’ailleurs être rendue publique, a insisté M. Tassé. Celle du pont de l’île Kettle. «On a dépensé des centaines de milliers de dollars pour cette étude et c’est drôle, le maire ne parle pas du pont dans l’est, a-t-il affirmé. C’est surprenant que le maire de la ville ne parle pas des besoins des gens dans l’est. Il prône un train léger dans l’ouest sans étude finale, mais ne parle pas du pont dans l’est alors que nous avons une étude.»

M. Tassé qui souhaite la construction du pont de l’île Kettle admet que ce projet ne se réalisera pas plus rapidement que celui d’un éventuel train léger. Il reconnaît aussi que la Ville d’Ottawa y est farouchement opposée. 

Le candidat indépendant est revenu sur son engagement à investir quatre millions $ de plus en quatre ans pour l’amélioration immédiate des services de transport en commun à Aylmer. Il dit vouloir contacter le député Greg Fergus et le ministre André Fortin dès son élection pour «s’assurer que le provincial et le fédéral seront également au rendez-vous». M. Tassé veut améliorer la fréquence des lignes, aménager les voies d’accotement sur le boulevard des Allumettières et simplifier l’accès au pont Champlain.

Il s’est de nouveau engagé à investir les neuf millions $ restant dans l’enveloppe pour les bibliothèques pour agrandir Lucy-Faris sur son site actuel. «C’est ce que la population d’Aylmer souhaite et je suis à son écoute», a-t-il dit. 

M. Tassé s’engage à faire construire un complexe de quatre glaces communautaires dans le secteur ouest afin de répondre aux besoins réels de la population, à verser une subvention de 500 000 $ à la Fondation de la forêt Boucher et à investir six millions $ dans la préservation des bâtiments patrimoniaux. Il propose aussi d’investir six millions $ pour compléter les aménagements extérieurs au parc des Cèdres.