Le Droit
Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.
Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Accusation du DGEQ: le maire Pedneaud-Jobin souhaite la fin des vieilles façons de faire

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le grand patron de Brigil, Gilles Desjardins, et le président de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG), Pierre Samson, peuvent contester les accusations portées par le Directeur général des élections du Québec s’ils le souhaitent, mais pour le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, un fait demeure. Aux yeux du DGEQ, les deux hommes d’affaires ont commis des infractions à la loi électorale en 2017 et le maire souhaite que ces accusations agissent comme un point de rupture avec d’anciennes façons de faire qui ont selon lui été trop longtemps banalisées à Gatineau.