À vos tuques, mitaines et patins

C'est parti pour trois semaines d'activités hivernales dans la capitale. Le 35e Bal de neige s'est officiellement mis en branle hier soir à la Place Marion-Dewar, devant l'hôtel de ville d'Ottawa.
La foule a commencé à s'agiter tôt, hier soir. Dès le début, même, des discours protocolaires de circonstances, sans doute plus en raison du froid glacial que par ferveur exaltée.
La courageuse chanteuse de Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, Leela Gilday, a lancé le bal vers 19 h 30. Tout emmitouflée sur la scène, la guitare à la main et les doigts exposés à l'air par une température ressentie de -20 °C, la lauréate d'un prix Juno n'a pas bronché, projetant sa puissante voix par-dessus la foule comblée. Que le spectacle continue !
Les artistes-acrobates de la troupe de danse Look-up Arts aériens ont ensuite offert les premières acclamations du public. Suspendus à des cordes, les quatre danseurs ont pris d'assaut la façade de l'hôtel de ville, sur la musique de l'ensemble rythmique Insolita.
La foule bigarrée a fait ce qu'elle pouvait pour rester au chaud. Certains rentraient et sortaient de l'édifice municipal pendant que les feux d'artifice faisaient briller le ciel. D'autres, dont Oguro Tufedal et ses amies, ont misé sur la danse.
« C'est beaucoup plus froid que dans mon pays, lance l'étudiante originaire de Norvège. C'est plus cool que je ne l'aurais cru. Nous n'avons pas ce genre de festivals qui célèbrent l'hiver chez moi. »
Même son de cloche chez une famille originaire de Suède établie à Ottawa depuis 20 ans.
« Chez nous, au mois de janvier, c'est gris et il fait noir, affirme Anna Ekstrandh. Nous venons à l'ouverture de Bal de neige depuis cinq ans. C'est le meilleur moment du festival à mon avis. Tout y est. »
Chaque année, le Bal de neige attire des centaines de milliers de visiteurs, dont un bon nombre provenant de l'extérieur de la région, comme la famille White, d'Oshawa, près de Toronto.
« Ça fait cinq ans que nous venons pour l'ouverture, souligne Keith With. Nous restons pour quelques jours. Les enfants adorent patiner, c'est très agréable. Nous sommes toujours bien reçus ici. »
Comme à l'habitude, les activités extérieures se dérouleront essentiellement dans le parc Jacques-Cartier, au parc de la Confédération, et sur le canal Rideau.
Plus de détails dans LeDroit du 2 février ou sur ledroitsurmonordi.ca