Dr Pierre Morency
Dr Pierre Morency

À presque 80 ans, il continue de soigner ses... 2000 patients

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
À 79 ans «et demi», en pleine pandémie de coronavirus, le Dr Pierre Morency a choisi de continuer de soigner ses quelque 2000 patients du Centre médical de Charlesbourg. «J’ai du plaisir à faire ça», explique simplement le médecin, qui a évidemment ajusté sa pratique pour limiter les risques.

«Mes collègues me protègent, ils me dispensent de faire de la garde au Centre médical Le Mesnil [qui est géré par la même équipe que le Centre médical de Charlesbourg]», indique le presque octogénaire en entrevue au Soleil.

Le pdg des deux cliniques, Éric Caron, confirme : «On le protège au max, et il fait très attention lui-même, pour lui et pour les autres.» 

Selon M. Caron, le Dr Morency est un véritable passionné. «Il n’est pas du tout dépassé. [...] Sa vie, c’est ses patients. Arrêter pendant le coronavirus? Oubliez ça. C’est ça qui le tuerait.»

Plusieurs mesures ont été prises au Centre médical de Charlesbourg dans le contexte de la pandémie, expliquent le Dr Morency et M. Caron.

Les patients qui reviennent de voyage, par exemple, «on ne les voit pas», de même que ceux qui pourraient avoir été en contact avec des personnes infectées par le coronavirus (ou suspectées d’être infectées), qui ont de la fièvre ou des frissons et qui ont «de la toux nouvelle ou augmentée». Ces patients sont plutôt référés au 1 877 644 4545.

Les patients de plus de 70 ans sont par ailleurs invités à ne pas se déplacer à la clinique. «Les examens de routine sont reportés, et si les patients [âgés] ont besoin d’une consultation, on fait ça le plus possible par téléphone», précise le Dr Morency.

Si la personne a besoin d’être vue et qu’elle présente des symptômes apparentés à une sinusite, par exemple, le Dr Morency la recevra. «Dans ce temps-là, le patient porte un masque et moi aussi», mentionne le médecin.

Dans le contexte actuel, donc, le Dr Morency voit moins de patients. «Habituellement, j’en vois environ 25 par jour. Là, j’en vois entre 12 et 15 par jour», précise-t-il.

Ce qui lui laisse «beaucoup de temps» pour écrire, glisse le sympathique médecin, qui a entamé la rédaction de ses réflexions sur «la médecine de famille, d’hier à demain».

Le Dr Morency assure du reste qu’en dehors de ses heures de clinique, il reste sagement chez lui, comme recommandé par les autorités de santé publique. «Je ne sors pas. Je vis seul, et je n’ai pas besoin de grand-chose. De toute façon, je dois bien avoir des réserves de nourriture pour trois mois!»

La position du Collège des médecins

Le Collège des médecins du Québec et les autorités de santé publique ne voient pas d’objection à ce que les médecins de plus de 70 ans poursuivent, à certaines conditions, leur pratique dans le contexte actuel.

«Dans le contexte d’urgence sanitaire décrétée par le gouvernement, le Collège, en concertation avec les autorités de santé publique, consent à ce que les médecins toujours en pratique active et âgés de 70 ans ou plus, s’ils sont en bonne santé, puissent poursuivre leurs activités malgré la directive émise pour les citoyens de ce groupe d’âge», écrit le Collège dans un message publié sur son site Internet.

«Cependant, ces médecins ne doivent pas être assignés spécifiquement au traitement des patients ayant un diagnostic d’infection à la COVID-19, et devront par ailleurs appliquer rigoureusement les mesures de prévention requises en cette période de pandémie», ajoute-t-il.

Au Québec, on compte plus de 600 médecins omnipraticiens de plus de 70 ans. Spécialistes et généralistes confondus, ils sont environ 1500 médecins dans cette tranche d’âge, selon les données du Collège des médecins.