Les membres de la Ottawa Animal Defense League pointent du doigt la boutique NRML, l'accusant d'encourager des pratiques de chasse cruelles.

À poil (ou presque) pour dénoncer la vente de fourrures

Malgré un froid quasi hivernal, des militantes pour les droits des animaux ont protesté dans leur plus simple appareil (ou presque) devant la boutique de vêtements NRML, au centre-ville d'Ottawa.
Les membres de la Ottawa Animal Defense League pointent du doigt le commerce, l'accusant d'encourager des pratiques de chasse cruelles. La boutique est un des plus importants détaillants de produits Canada Goose dans la capitale.
Cette dernière entreprise utilise des peaux de coyotes dans la confection de certains de ses manteaux, ce qui provoque l'ire de l'organisme de défense des droits des animaux.