Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen, lors de l'annonce vendredi à Ottawa, accompagné d'un enfant et de la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et députée d'Ottawa-Vanier, Mona Fortier.
Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen, lors de l'annonce vendredi à Ottawa, accompagné d'un enfant et de la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et députée d'Ottawa-Vanier, Mona Fortier.

625 millions $ pour soutenir la réouverture de garderies partout au pays

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Le gouvernement fédéral offre 625 millions $ aux provinces et territoires pour aider à la réouverture de services de garde durement touchés par la pandémie de COVID-19.

«Nous comprenons que sans un réseau de service de garde et d’apprentissage pour les enfants, il n’y a tout simplement pas de reprise économique viable», affirme le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen.

Ces fonds s’ajoutent à 400 millions $ que le fédéral s’était déjà engagé à verser aux provinces et territoires pour soutenir le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants. Les 625 millions $ promis doivent notamment aider des garderies à éponger les pertes subies durant la pandémie et à se préparer à rouvrir de façon sécuritaire avec l’achat de matériel de protection et l’embauche de personnel supplémentaire.

Avant que ces fonds supplémentaires soient distribués dans la région de la capitale fédérale, le fédéral doit encore conclure une entente bilatérale avec le Québec et l’Ontario sur la façon de dépenser l’argent. M. Hussen se dit confiant que ça viendra plus tôt que tard.

«Tout cet argent est dans une enveloppe qui doit être dépensée dans cette année fiscale. Le plus tôt on s’entend, le plus tôt les provinces et territoires peuvent dépenser et le plus tôt que le secteur peut obtenir l’aide dont il a besoin de façon urgente», explique le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social.

La ministre et députée d'Ottawa-Vanier, Mona Fortier.