Vital Launière pourrait échapper à la prison même s'il a fraudé des entreprises et la Caisse populaire Desjardins pour plus de 900 000 $.

30 millions$ dans les poches des « Bougons »

La fraude à l'aide sociale se chiffre à plus de 30 millions$, en Outaouais, depuis 2003. Au Québec, pour la même période, le montant soutiré par des prestataires de type « Bougon » atteint près de 1 milliard de dollars.
Ces données obtenues par LeDroit grâce à la Loi d'accès à l'information démontrent que la moyenne des fraudes se chiffre à 3722$. Cela représente moins de 3 % de tout l'argent versé en prestations d'aide sociale.
Le nombre de fraudeurs de l'aide sociale varie d'année en année, tout comme le montant annuel versé à cause de fausses déclarations. L'année 2010-2011 ressort toutefois du lot. Cette année-là, 1287 prestataires de l'aide sociale dans la région se sont fait pincer pour fraude, d'après les documents fournis par le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Il s'agit d'une année record aussi pour le montant d'argent versé (4,1 millions$) sur des bases frauduleuses.
Forte baisse en 2014
Signe des temps, peut-être, mais l'austérité et la recherche intensive d'économies dans tous les ministères a semblé avoir un effet sur le nombre de fraudeurs de l'aide sociale en Outaouais, en 2014. De fait, jamais le ministère n'avait enregistré aussi peu de cas de fraude dans la région depuis le début des années 2000. Cette année-là, 342 prestataires de l'aide sociale s'étaient fait épingler pour fraude par les enquêteurs du ministère.