27 000 $ par an pour les jardins du 24 Sussex

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Du fumier de mouton, des fleurs annuelles, du paillis de cèdre rouge : les contribuables canadiens ont dépensé 162 953 $ ces six dernières années pour l'entretien des jardins et de la cour du 24 Sussex.
Chaque année, le trésor public investit en moyenne 27 000 $ en fleurs, arbustes et fertilisant pour embellir les terrains de la maison où logent le premier ministre Stephen Harper, sa conjointe Laureen et ses deux enfants, Ben et Rachel. D'après des documents obtenus par LeDroit par le biais de la Loi d'accès à l'information, la majeure partie des dépenses va toutefois à payer les travaux d'élagage des nombreux arbres que compte la propriété gérée par la Commission de la capitale nationale (CCN).
« C'est un site qui a une superficie de quatre acres, c'est grand », précise Diane Dupuis, vice-présidente administrative à la CCN. « C'est aussi un site patrimonial que nous voulons préserver. Ce site appartient à tous les Canadiens. De nombreux visiteurs de la capitale fédérale vont passer devant cette demeure chaque année. »
Mme Dupuis précise que les derniers étés, chauds et secs, ont nécessité plusieurs remplacements de tourbe à la résidence du premier ministre. « Quant aux fleurs, nous tentons de choisir des espèces qui survivent bien et qui surtout sont d'origine locale. »
Les documents révèlent aussi que la traditionnelle soirée de l'Halloween au 24 Sussex a un coût autre que celui nécessaire à l'achat des bonbons donnés généreusement par le premier ministre lui-même aux petits monstres qui se rendent à sa demeure lors de cette soirée d'épouvante. De fait, entre 1000 $ et 1500 $ sont dépensés chaque année afin d'acheter les balles de foin et les citrouilles qui servent à décorer le 24 Sussex pour cette soirée spéciale.
La piscine de Trudeau
Alors qu'il était premier ministre, dans les années 1970, Pierre Elliott Trudeau avait fait construire une piscine intérieure au 24 Sussex afin de pouvoir s'entraîner et garder la forme. Les coûts de construction de cette piscine et du tunnel permettant de s'y rendre avaient été évalués à 200 000 $ à l'époque. Même si la majeure partie de cette dépense a été payée par des donateurs privés, sa construction a longtemps été source de mécontentement dans le public.
Toujours en fonction, cette piscine a nécessité des dépenses d'entretien de plus de 72 471 $ en six ans. Stephen Harper qui s'était lui-même qualifié de nageur « médiocre » à son arrivée au 24 Sussex n'est probablement pas le plus grand utilisateur de cette piscine. Il avait toutefois affirmé que ses enfants allaient en raffoler. « Il faut comprendre que cette piscine est utilisée 12 mois par année, explique Mme Dupuis. Il faut régulièrement nettoyer les filtres et certaines dépenses ont dû être effectuées au cours des dernières années afin de réparer le système électrique de la piscine. »
Mme Dupuis ajoute que le système de filtration de la piscine a été modifié il y a quelques années afin de remplacer les produits chimiques pour un système de filtration au sel. « Cela va permettre des économies dans le futur », a-t-elle souligné.
Avec William Leclerc