Les jeunes ont répondu en grand nombre à l'invitation des organisateurs du forum.
Les jeunes ont répondu en grand nombre à l'invitation des organisateurs du forum.

250 Gatinois partagent leur vision au premier forum public sur l'avenir de leur ville

François Pierre Dufault
François Pierre Dufault
Le Droit
Les Gatinois ont une vision d'avenir pour leur ville. Et à moins d'un an des prochaines élections municipales, ils ont été près de 250 à venir la partager, samedi, dans le cadre du premier forum public organisé par des signataires d'un manifeste intitulé Pour un projet gatinois.
Le document, publié dans LeDroit du 23 octobre dernier, invitait les résidants de la métropole de l'Outaouais à débattre de « la direction que Gatineau devrait prendre » lors d'un forum public à l'école secondaire du Versant.
« Les gens ont des projets, des opinions. Ça vaut la peine de les écouter », a déclaré l'un des instigateurs du rendez-vous, Maxime Pedneault-Jobin. « C'est comme ça que l'on construit une ville », a-t-il ajouté.
« Lorsqu'une assemblée attire 50 personnes, on sait que ce sont toujours les mêmes. Ici, avec près de 250 personnes, il y a des gens ici que je vois pour la première fois », a observé M. Pedneault-Jobin, qui s'est réjoui de l'intérêt qu'a suscité le forum au sein de la population, particulièrement chez les jeunes.
Les thèmes de l'environnement, du transport, des finances publiques, de l'étalement urbain, de la prestation de services sociaux et des relations avec le reste de l'Outaouais et Ottawa ont été au coeur des échanges.
« Une plus grande participation citoyenne, c'est un appui supplémentaire aux élus qui, eux aussi, veulent avoir une vision », a commenté la conseillère Denise Laferrière, qui a participé à l'ensemble du forum. Plusieurs politiciens de la scène municipale, provinciale et fédérale ont pris part à cette journée entière de discussions.
Le Projet gatinois se veut apolitique, à la base, mais ses instigateurs admettent que le forum de samedi pourrait bien devenir la pierre angulaire d'un futur parti politique à Gatineau. Plusieurs participants au forum, dont l'ancien conseiller municipal Paul Morin, se sont d'ailleurs montrés favorables à la création d'un tel groupe avec une vision d'avenir commune.
Pour l'organisateur Patrick Duguay, toutefois, la tenue d'un forum public avait davantage pour but d'entendre les citoyens sur leurs visions d'avenir à Gatineau, que de mettre la table pour une action politique.
« Élire quelqu'un, ce n'est pas se délester de ses responsabilités », a fait valoir le directeur général de la Coopérative de développement régional Outaouais/Laurentides.
Les résultats de ce premier forum public à Gatineau seront compilés et affichés bientôt sur le site Internet du Projet gatinois, www.projetgatineau.org.