Cent-cinquante militaires de Valcartier sont partis dans la nuit de mercredi à jeudi pour une mission de six mois en Lettonie.

150 militaires de Valcartier partent en mission pour la Lettonie [VIDÉO]

Un premier contingent de 150 militaires de Valcartier est parti dans la nuit de mercredi à jeudi pour une mission de six mois en Lettonie dans le cadre de l’opération REASSURANCE de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Les soldats déployés proviennent principalement du 12e Régiment blindé du Canada, chapeauté par le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada basé à Valcartier. 

D’ici le 15 janvier, 450 militaires partiront par vagues successives. Ils viennent en relève aux soldats du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada de Petawawa. C’est la onzième rotation des Forces armées canadiennes en lien avec cette mission.

«C’est une mission d’entraînement. Le but de la mission est de maintenir la paix et de prévenir les conflits. C’est une présence de dissuasion», explique au Soleil le lieutenant-colonel Philippe Sauvé.

L’ambassadeur de la Lettonie au Canada était présent au départ des troupes. «C’est un important déploiement de solidarité des membres de l’OTAN pour les communautés européennes. Ça renforce la sécurité de la région baltique et de la Pologne», se réjouit Karlis Eihenbaums.

La mission REASSURANCE a commencé au printemps 2014 dans le contexte de la crise du territoire de Crimée en Ukraine. Des factions militaires prorusses basées en Crimée, et appuyées par Moscou, ont réclamé l’indépendance de cette république autonome. Par voie de référendum, la Crimée est ensuite devenue un sujet de la république de Russie. 

L’Occident a accusé la Russie d’être derrière ce soulèvement. Pour Moscou, la Crimée revêt une importance stratégique capitale. La base navale de Sébastopol, située au sud-ouest de la péninsule, donne aux forces russes accès à la mer Noire.

Depuis, les pays membres de l’OTAN assurent une présence dans les pays limitrophes à la Russie pour refroidir d’éventuels désirs d’expansion territoriale.

En tout temps, jusqu’à 835 membres des Forces armées canadiennes sont déployés dans le secteur. Quelque 240 marins sont à bord d’une frégate, 540 militaires dirigent le groupement tactique de présence avancée renforcée en Lettonie et 135 membres de l’Aviation royale canadienne et environ cinq aéronefs CF-18 Hornet participent aux activités de police aérienne renforcées de l’OTAN.