Le Droit
Des partisans de la Belgique porte des t-shirts ornés du logo  «One Love», un cœur multicolore symbole de la lutte en faveur des droits LGBTQ+, alors qu'il assistent au match entre le Canada et la Belgique dans le cadre de la Coupe du monde, à Doha, au Qatar.
Des partisans de la Belgique porte des t-shirts ornés du logo  «One Love», un cœur multicolore symbole de la lutte en faveur des droits LGBTQ+, alors qu'il assistent au match entre le Canada et la Belgique dans le cadre de la Coupe du monde, à Doha, au Qatar.

Doit-on se sentir coupable d’écouter la Coupe du monde au Qatar ?

POINT DE VUE / L’équipe masculine canadienne de soccer participe à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Les partisans sont à la fois excités d’écouter la plus belle des compétitions de soccer, mais ils sont également perplexes en raison du contexte extra-sportif. Pour un Occidental, une certaine forme de dissonance cognitive peut se manifester, c’est-à-dire qu’un décalage se crée entre ses valeurs personnelles (égalité de genre et de sexe, dignité humaine) et celles imposées par le pays organisateur de la Coupe du monde (absence des droits des femmes, interdiction de l’homosexualité et des signes publics en faveur des communautés LGBT+).