Le Droit
Dans la voûte du Diefenbunker se dresse un bureau où auraient été conservés les fichiers identifiant quelques milliers d'individus soupçonnés d'être homosexuels. Il s'agit toutefois d'une exposition signée Christos Pantieras, qui se permet de jouer dans les zones grises de la réalité historique.
Dans la voûte du Diefenbunker se dresse un bureau où auraient été conservés les fichiers identifiant quelques milliers d'individus soupçonnés d'être homosexuels. Il s'agit toutefois d'une exposition signée Christos Pantieras, qui se permet de jouer dans les zones grises de la réalité historique.

Une expo parano sur l'homosexualité dans les profondeurs du Diefenbunker

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Le Musée canadien de la Guerre froide – plus connu sous son surnom de Diefenbunker – accueille une exposition de Christos Pantieras, portant sur l'homosexualité durant les années 50 et 60.