Le Droit
Un partisan de Jair Bolsonaro pavoise devant le palais présidentiel à Brasilia, lundi.  
Un partisan de Jair Bolsonaro pavoise devant le palais présidentiel à Brasilia, lundi.  

Le bolsonarisme, grand vainqueur de l’élection brésilienne

Louis Genot
Agence France-Presse
Le premier tour de la présidentielle au Brésil a montré que le bolsonarisme n’est pas un épiphénomène, mais un mouvement implanté fait pour rester, estiment les analystes au vu du score élevé du président sortant d’extrême droite.