Le Droit
Steve Bergeron
La Tribune
Steve Bergeron
Le terme «paramédic» n’est toujours pas accepté, même si les membres de cette profession ont adopté ce mot d’origine anglaise il y a déjà une vingtaine d’années et qu’ils aimeraient bien que le reste de la société fasse de même.
Le terme «paramédic» n’est toujours pas accepté, même si les membres de cette profession ont adopté ce mot d’origine anglaise il y a déjà une vingtaine d’années et qu’ils aimeraient bien que le reste de la société fasse de même.

Ne pas tirer sur l’ambulancier

CHRONIQUE / Je ne comprends pas comment la fausse francisation de «paramedic», pour éliminer «ambulancier», a pu être acceptée. C’est d’un à-plat-ventrisme exemplaire! Qu’en pensez-vous [Serge Sokolski, Québec]?
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!