Le Droit
La censure dont a été victime l’artiste Alexandre Deschênes et son œuvre <em>Lettre d’un gars de la shop</em> sur la rue Eddy, dans le centre-ville de Gatineau, ne passent pas du tout au conseil municipal.
La censure dont a été victime l’artiste Alexandre Deschênes et son œuvre <em>Lettre d’un gars de la shop</em> sur la rue Eddy, dans le centre-ville de Gatineau, ne passent pas du tout au conseil municipal.

Oeuvre d’art vandalisée à Gatineau: l’artiste invité à refaire sa fresque 

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
La censure dont a été victime l’artiste Alexandre Deschênes et son œuvre Lettre d’un gars de la shop sur la rue Eddy, dans le centre-ville de Gatineau, ne passent pas du tout au conseil municipal. La mairesse France Bélisle dit trouver l’incident «malheureux» et «encourage fortement» l’artiste à refaire son oeuvre au même endroit. Elle s’attend à ce que la fresque peinte sur le trottoir soit cette fois respectée.