Le Droit
Marie-Sol St-Onge
Collaboration spéciale
Marie-Sol St-Onge
J’ai beau me convaincre que j’ai fait le deuil de mon autonomie d’avant, il y a toujours un petit quelque chose qui peut momentanément me déchirer le coeur à nouveau. Une photo d’archive de moi avec mes membres, une rencontre fortuite avec une personne ressurgie de mon passé ou un «souvenir Facebook» d’une activité de plein air en famille peut à l’occasion m’arracher une larme.
J’ai beau me convaincre que j’ai fait le deuil de mon autonomie d’avant, il y a toujours un petit quelque chose qui peut momentanément me déchirer le coeur à nouveau. Une photo d’archive de moi avec mes membres, une rencontre fortuite avec une personne ressurgie de mon passé ou un «souvenir Facebook» d’une activité de plein air en famille peut à l’occasion m’arracher une larme.

Ces cicatrices qui ne guérissent pas

CHRONIQUE / On pourrait croire que le temps qui passe finit par nous délivrer de tout, mais même lorsqu’on a la certitude qu’une plaie est bien refermée, elle peut toujours se rouvrir en certaines circonstances. Que la blessure ait été physique, psychologique ou les deux, il vaut mieux se préparer à l’éventualité des retrouvailles avec la douleur.