Le Droit
L'Ontario amorce lundi le déploiement du vaccin «bivalent», qui cible aussi le variant Omicron, en commençant par les citoyens considérés comme les plus vulnérables, notamment les personnes âgées de 70 ans et plus, les résidents des établissements de soins de longue durée, les femmes enceintes et les travailleurs de la santé.
L'Ontario amorce lundi le déploiement du vaccin «bivalent», qui cible aussi le variant Omicron, en commençant par les citoyens considérés comme les plus vulnérables, notamment les personnes âgées de 70 ans et plus, les résidents des établissements de soins de longue durée, les femmes enceintes et les travailleurs de la santé.

L'Ontario amorce le déploiement du vaccin bivalent, auprès des plus vulnérables

Holly McKenzie-Sutter
La Presse canadienne
L'Ontario amorce lundi le déploiement du vaccin «bivalent», qui cible aussi le variant Omicron, en commençant par les citoyens considérés comme les plus vulnérables, notamment les personnes âgées de 70 ans et plus, les résidents des établissements de soins de longue durée, les femmes enceintes et les travailleurs de la santé.