Le Droit
La Ville de Gatineau exige la connaissance de l’anglais comme condition d’embauche pour 126 postes. «Une ville francophone n’a pas à avoir une telle exigence. Il faut avoir le courage de nos idées et de nos convictions. Le Québec est une province francophone. Gatineau est une ville francophone. Il faut avoir le courage de le dire», assure la candidate péquiste dans Hull, Camille Pellerin Forget (à gauche sur la photo), qui se trouve aux côtés de son chef Paul Saint-Pierre Plamondon et de la candidate Marissa Gutierrez.
La Ville de Gatineau exige la connaissance de l’anglais comme condition d’embauche pour 126 postes. «Une ville francophone n’a pas à avoir une telle exigence. Il faut avoir le courage de nos idées et de nos convictions. Le Québec est une province francophone. Gatineau est une ville francophone. Il faut avoir le courage de le dire», assure la candidate péquiste dans Hull, Camille Pellerin Forget (à gauche sur la photo), qui se trouve aux côtés de son chef Paul Saint-Pierre Plamondon et de la candidate Marissa Gutierrez.

Le PQ prêt à recourir aux tribunaux pour que Gatineau cesse d’exiger la connaissance de l’anglais

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le Parti québécois (PQ) n’hésiterait pas à recourir aux tribunaux pour empêcher la Ville de Gatineau d’exiger la connaissance de l’anglais comme condition d’embauche pour certains postes.