Le Droit
Le scandale «Cum-ex» porte sur un dispositif ingénieux d'optimisation fiscale mis en place par des banques et permettant à des investisseurs étrangers d'alléger leurs impôts sur les dividendes.
Le scandale «Cum-ex» porte sur un dispositif ingénieux d'optimisation fiscale mis en place par des banques et permettant à des investisseurs étrangers d'alléger leurs impôts sur les dividendes.

Olaf Scholz dément toute intervention dans le scandale des «Cum-ex Files»

Mathieu Foulkes
Agence France-Presse
Sebastien Bronst
AFP
Le chancelier allemand Olaf Scholz a fermement démenti vendredi, devant une commission d’enquête parlementaire sur le scandale «Cum-ex», avoir exercé une quelconque «influence» pour solder ce complexe dossier de fraude à la fiscalité sur les dividendes.