Le Droit
«Nous devons dire les choses telles qu’elles sont: tout dégât potentiel à Zaporijjia serait un suicide», a déclaré Antonio Guterres (à gauche du président ukrainien Volodymyr Zelensky) , appelant une nouvelle fois à «démilitariser» la centrale, occupée par l’armée russe.
«Nous devons dire les choses telles qu’elles sont: tout dégât potentiel à Zaporijjia serait un suicide», a déclaré Antonio Guterres (à gauche du président ukrainien Volodymyr Zelensky) , appelant une nouvelle fois à «démilitariser» la centrale, occupée par l’armée russe.

Endommager la centrale de Zaporijjia serait «un suicide», avertit l’ONU

Dmytro Gorshkov
Agence France-Presse
Le secrétaire général de l’ONU a averti jeudi que tout dégât à la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine serait un «suicide», alors que le président turc Recep Tayyip Erdogan a dit craindre un «nouveau Tchernobyl», lors d’une rencontre à Lviv avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.