Le Droit
L’opposition britannique a accusé vendredi le premier ministre Boris Johnson, censé gérer les affaires courantes en attendant que soit désigné son successeur, d’être «porté disparu» au moment où la Banque d’Angleterre a averti que la récession menace.
L’opposition britannique a accusé vendredi le premier ministre Boris Johnson, censé gérer les affaires courantes en attendant que soit désigné son successeur, d’être «porté disparu» au moment où la Banque d’Angleterre a averti que la récession menace.

En pleine menace de récession, Boris Johnson aux abonnés absents

Agence France-Presse
L’opposition britannique a accusé vendredi le premier ministre Boris Johnson, censé gérer les affaires courantes en attendant que soit désigné son successeur, d’être «porté disparu» au moment où la Banque d’Angleterre a averti que la récession menace.