MORT D’UN ENFANT | Le long combat d'un policier en stress post-traumatique

Un policier de Gatineau a connu plusieurs difficultés sur les plans personnels et professionnels après avoir été l’un des premiers à intervenir sur la terrible scène dans laquelle le petit Romain Lemieux, deux ans, a perdu la vie dans le stationnement du Complexe Branchaud-Brière de Gatineau, en octobre 2015. Le Tribunal administratif du travail s’est rangé partiellement de son côté, le mois dernier.

Un policier de Gatineau vivant avec l’horrible souvenir d’un enfant happé mortellement en 2015 a gagné une manche importante pour faire reconnaître son syndrome de stress post-traumatique par son employeur.