Le Droit
Marie-Sol St-Onge
Collaboration spéciale
Marie-Sol St-Onge
Que ce soit dans une forêt, dans mon jardin ou dans ma maison, me retrouver entourée de plantes vertes et de fleurs colorées me fait me sentir bien. Certes, je n’ai plus mes doigts pour creuser, ni même mes pieds pour sentir l’herbe sur laquelle je marche, mais je n’ai pas perdu le contact avec la terre pour autant.
Que ce soit dans une forêt, dans mon jardin ou dans ma maison, me retrouver entourée de plantes vertes et de fleurs colorées me fait me sentir bien. Certes, je n’ai plus mes doigts pour creuser, ni même mes pieds pour sentir l’herbe sur laquelle je marche, mais je n’ai pas perdu le contact avec la terre pour autant.

Toucher ses racines

CHRONIQUE / J’attends patiemment dans la voiture, les vitres baissées. Mon fauteuil roulant est resté à la maison afin de libérer l’espace dans le hayon. Le soleil est magnifique. L’été déploie ses charmes en faisant danser les flocons de pollen comme des confettis. Mon amoureux est de retour. Il pousse un chariot contenant des fournitures pour le jardin. Le dernier sac de terre chargé dans l’auto, il ne lui reste qu’à déposer les deux plantes achetées pour grimper dans le treillis. En refermant la porte arrière, un doux courant d’air transporte jusqu’à mes narines cette bonne odeur de terre humide et de végétaux qui en profitent.