Le Droit
Seulement 5,3% des répondants à un sondage ont affirmé que l’accès aux services en français représente leur plus grande inquiétude.
Seulement 5,3% des répondants à un sondage ont affirmé que l’accès aux services en français représente leur plus grande inquiétude.

Les Francos condamnés à parler de francophonie?

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
TORONTO — La campagne électorale ontarienne bat son plein. Pendant que les politiciens abordent, en anglais, les grandes préoccupations des électeurs, les francophones se demandent toujours s’ils pourront avoir accès aux services dont ils ont besoin, dans leur langue.