Le Droit
Si j’avais un message à lancer aux joueurs et aux parents, [...] c’est de bien en profiter. Amusez-vous, parce que la deuxième année pee-wee, c’est la plus belle», lance Simon Gagné, dont on voit les cartes de hockey pee-wee.
Si j’avais un message à lancer aux joueurs et aux parents, [...] c’est de bien en profiter. Amusez-vous, parce que la deuxième année pee-wee, c’est la plus belle», lance Simon Gagné, dont on voit les cartes de hockey pee-wee.

Tournoi pee-wee de Québec: le retour dans le passé de Simon Gagné

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Il se revoit, à l’âge de 12 et 13 ans, à la fois excité et nerveux de vivre le rêve de sa vie sans savoir ce que l’avenir lui réservera. Dans quelques jours, Simon Gagné remontera le temps en participant au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec après l’avoir fait une première fois comme joueur, en 1993. À ce moment, il ne pouvait s’imaginer que les jeunes d’aujourd’hui joueraient sous sa bannière bien accrochée dans les hauteurs du Centre Vidéotron.