Le Droit
Les membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) débraieront mardi et mercredi lors de deux journées de grève pour dénoncer la stagnation dans les négociations de la convention collective de quelque 26 000 fonctionnaires. Une première journée de grève avait déjà eu lieu le 30 mars dernier.
Les membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) débraieront mardi et mercredi lors de deux journées de grève pour dénoncer la stagnation dans les négociations de la convention collective de quelque 26 000 fonctionnaires. Une première journée de grève avait déjà eu lieu le 30 mars dernier.

Déclenchement de grève mardi et mercredi pour les membres du SFPQ

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Les membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) débraieront mardi et mercredi lors de deux journées de grève pour dénoncer la stagnation dans les négociations de la convention collective de quelque 26 000 fonctionnaires. Des rassemblements auront lieu à Gatineau et à Campbell’s Bay lors des deux jours de manifestation.