Le Droit
Les commotions cérébrales sont des blessures très fréquentes, pouvant survenir chez des gens de notre entourage.
Les commotions cérébrales sont des blessures très fréquentes, pouvant survenir chez des gens de notre entourage.

Bien agir en cas de commotion

Isabelle Gagnon
Isabelle Gagnon
Collaboration spéciale
CHRONIQUE / Les commotions cérébrales sont des blessures très fréquentes, pouvant survenir chez des gens de notre entourage. L’objectif de la chronique de cette semaine n’est pas de remplacer le rôle et le travail des professionnels de la santé, qui y sont spécifiquement formés et expérimentés. Ces derniers sont qualifiés pour émettre un diagnostic ainsi que pour en faire le suivi, le plus adéquat possible selon chaque cas. Par contre, en tant que parents, en tant que membre d’une famille ou d’un cercle d’amis, ces incidents peuvent se produire soudainement. Les premières actions posées, dans les heures suivantes auprès d’une personne ayant subi ce type de blessure, peuvent faire une différence dans la récupération jusqu’à ce qu’une consultation d’un corps médical ne survienne. Les informations qui suivent se veulent donc tout simplement un guide de référence pour alléger l’accompagnement d’un père, d’un enfant, d’un ami, d’un collègue qui vient, probablement, de subir une commotion et ainsi d’éviter d’aggraver son état.