Le Droit
Trois des quatre fondatrices de Génie au féminin, un groupe formé par des étudiantes en génie de l'Université de Sherbrooke qui fait la promotion des carrières en génie auprès des jeunes filles. Dans l'ordre, de gauche à droite, Marie-Pier Blais, Erica Magrini et Mylène Laperrière-Beauregard. La quatrième membre du quatuor, Daphnée Pelletier, était absente au moment de la prise de la photo.
Trois des quatre fondatrices de Génie au féminin, un groupe formé par des étudiantes en génie de l'Université de Sherbrooke qui fait la promotion des carrières en génie auprès des jeunes filles. Dans l'ordre, de gauche à droite, Marie-Pier Blais, Erica Magrini et Mylène Laperrière-Beauregard. La quatrième membre du quatuor, Daphnée Pelletier, était absente au moment de la prise de la photo.

Femmes en génie : Courage, les filles !

Gilbert Leduc
Gilbert Leduc
Collaboration spéciale
ZONE / Des ingénieurs, le Québec en aura besoin de plus de 50 000 d’ici 2030, selon l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ).