Le Droit
La pénurie de personnel infirmier empêche le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) de rattraper le retard accumulé depuis le début de la crise sanitaire dans la réalisation de chirurgies.
La pénurie de personnel infirmier empêche le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) de rattraper le retard accumulé depuis le début de la crise sanitaire dans la réalisation de chirurgies.

Chirurgies: le CISSSO peine à rattraper le retard accumulé

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Même si le nombre d’hospitalisations causées par la pandémie continue de baisser, la pénurie de personnel infirmier empêche le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) de rattraper le retard accumulé depuis le début de la crise sanitaire dans la réalisation de chirurgies. La région est la seule au Québec où plus de la moitié des patients devant subir une intervention chirurgicale poireautent sur une liste d’attente depuis plus de six mois.