Le Droit
Plus de 70 organismes communautaires de l'Outaouais estiment que «le mépris a assez duré» et que leur financement doit être revu à la hausse de façon substantielle et récurrente.
Plus de 70 organismes communautaires de l'Outaouais estiment que «le mépris a assez duré» et que leur financement doit être revu à la hausse de façon substantielle et récurrente.

«Legault, au banc des pénalités», s'écrient les organismes communautaires

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Se sentant «oubliés» par le gouvernement Legault pendant que les besoins sont sur une pente ascendante, plus de 70 organismes communautaires de l'Outaouais qui amorcent une semaine de mobilisation et de fermetures veulent lancer un message très limpide en tapant sur un clou qu'ils connaissent bien. Ils estiment que «le mépris a assez duré» et que leur financement doit être revu à la hausse de façon substantielle et récurrente.