Le Droit
Philippe Couillard ne voudrait pas prendre la place de son successeur, François Legault, à titre de premier ministre du Québec, dans le contexte de la pandémie.
Philippe Couillard ne voudrait pas prendre la place de son successeur, François Legault, à titre de premier ministre du Québec, dans le contexte de la pandémie.

Gestion de la pandémie: Couillard n'envie pas Legault

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
« Ce que l’on avait pressenti est en train d’arriver. » Près de deux ans après avoir partagé ses inquiétudes sur la pandémie dans une lettre ouverte, l’ex-premier ministre du Québec Philippe Couillard en arrive à ce triste constat. Toutefois, pas question de blâmer les autorités en place. Et M. Couillard « n’envie pas » son successeur, François Legault.