Le Droit

Traquer les mystères de «l'océan obscur»

Stéphane Orjollet
Agence France-Presse
La grue dépose doucement le petit «rover» blanc et jaune monté sur chenillettes au fond d'un bassin d'essai du centre de l'Ifremer à la Seyne-sur-Mer. Sur leurs écrans, ingénieurs et scientifiques vérifient le fonctionnement des caméras de BathyBot, qui sera bientôt le premier engin mobile sous-marin au monde installé en permanence à 2500 mètres de profondeur, pour percer les mystères des abysses.