Le Droit
Une analyse de données sur 14 astronautes qui ont réalisé des missions spatiales de six mois révèle par exemple que leur corps a détruit 54% de plus de globules rouges dans l'espace que sur Terre.
Une analyse de données sur 14 astronautes qui ont réalisé des missions spatiales de six mois révèle par exemple que leur corps a détruit 54% de plus de globules rouges dans l'espace que sur Terre.

Découverte «spectaculaire» sur l'anémie spatiale par un chercheur d'Ottawa

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Il s'agirait d'une première mondiale: une étude à laquelle a participé un professeur à l'Université d'Ottawa et médecin spécialisé en réadaptation à l'Hôpital d'Ottawa permet de démystifier les causes de l'anémie spatiale, une problématique vécue par tous les astronautes à leur retour sur Terre.