Le Droit
À peine 2,7 % des cas sont rapportés à l’application Alerte COVID par les patients, dans les neuf provinces participantes, alors que moins de la moitié des applications sont actives sur les cellulaires des abonnés.
À peine 2,7 % des cas sont rapportés à l’application Alerte COVID par les patients, dans les neuf provinces participantes, alors que moins de la moitié des applications sont actives sur les cellulaires des abonnés.

L'application Alerte COVID est-elle un échec?

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Les Coops de l'information
Vous souvenez-vous de l'application Alerte COVID, lancée dans les premiers mois de la pandémie de coronavirus? Plusieurs ont oublié son existence. Chose certaine, peu de Canadiens l’utilisent lorsqu’ils reçoivent un diagnostic positif à la COVID-19. À peine 2,7 % des cas sont rapportés à l’application par les patients, dans les neuf provinces participantes, alors que moins de la moitié des applications sont actives sur les cellulaires des abonnés. Alerte COVID est-elle un échec?