Le Droit
Les chauffeurs de semi-remorque et les autres travailleurs essentiels qui veulent entrer au Canada devront être entièrement vaccinés à partir de samedi et seront refoulés — ou, s’ils sont Canadiens, tenus de se mettre en quarantaine — s’ils ne peuvent pas présenter de preuve de vaccination.
Les chauffeurs de semi-remorque et les autres travailleurs essentiels qui veulent entrer au Canada devront être entièrement vaccinés à partir de samedi et seront refoulés — ou, s’ils sont Canadiens, tenus de se mettre en quarantaine — s’ils ne peuvent pas présenter de preuve de vaccination.

Vaccination: les exigences à la frontière pour les camionneurs pourraient coûter cher

Christopher Reynolds
La Presse canadienne
Des camionneurs préviennent que la date limite de samedi, qui les obligera à se faire vacciner avant d’entrer au Canada, mettra à rude épreuve des chaînes d’approvisionnement déjà en difficulté en raison de la nouvelle vague de cas de COVID-19 et de graves pénuries de travailleurs.