Le Droit
Les 1535 participants à l’étude ont été répartis en deux groupes égaux de propriétaires de chiens et de gens qui pourraient éventuellement acheter un chien. On leur a demandé de répondre à un sondage en ligne, notamment pour évaluer leurs niveaux de dépression, d’anxiété, de bonheur et de support social.
Les 1535 participants à l’étude ont été répartis en deux groupes égaux de propriétaires de chiens et de gens qui pourraient éventuellement acheter un chien. On leur a demandé de répondre à un sondage en ligne, notamment pour évaluer leurs niveaux de dépression, d’anxiété, de bonheur et de support social.

En temps de pandémie, un chien aiderait la santé mentale

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
Les propriétaires de chiens semblent avoir joui d’une meilleure santé mentale depuis le début de la pandémie, possiblement parce qu’ils rapportent pouvoir compter sur un important réseau de support social, démontre une nouvelle étude.