Le Droit
Jean-François LeBlanc garde un goût très amer de son exclusion, plus tôt dans la campagne, du débat organisé par TVA et la Chambre de commerce de Gatineau (CCG).
Jean-François LeBlanc garde un goût très amer de son exclusion, plus tôt dans la campagne, du débat organisé par TVA et la Chambre de commerce de Gatineau (CCG).

L’exclusion du débat de la chambre de commerce a fait mal, admet Jean-François LeBlanc

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Jean-François LeBlanc garde un goût très amer de son exclusion, plus tôt dans la campagne, du débat organisé par TVA et la Chambre de commerce de Gatineau (CCG). Le candidat indépendant à la mairie de Gatineau voit même dans cette décision une intention délibérée de torpiller sa campagne. «Je pense que c’était planifié et orchestré», a-t-il lancé, jeudi, lors de son bilan.