Le Droit
Steve Bergeron
La Tribune
Steve Bergeron

Chronique minéralogique

CHRONIQUE / La matière rocheuse s’est invitée au moins deux fois durant la campagne électorale. Tout le monde a vu Justin Trudeau et son entourage, au moment de remonter dans l’autocar, se faire lancer des « petites roches » (tels sont les mots employés par un journaliste dans les premières diffusions de la scène). La deuxième fois, c’était lors du discours d’Erin O’Toole après le scrutin. Au moment de remercier son épouse, le chef conservateur a déclaré : « You are my rock. » Et le traducteur d’échapper un « tu es ma roche ». Une faute qui a évidemment été captée par Infoman.