Le Droit
Le général anglais Jeffery Amherst mérite encore pleinement sa place dans les livres d’histoires, mais plus dans la toponymie gatinoise, estime la conseillère et présidente du Comité de toponymie, Myriam Nadeau. «On a mieux à honorer qu’Amherst», lance-t-elle.
Le général anglais Jeffery Amherst mérite encore pleinement sa place dans les livres d’histoires, mais plus dans la toponymie gatinoise, estime la conseillère et présidente du Comité de toponymie, Myriam Nadeau. «On a mieux à honorer qu’Amherst», lance-t-elle.

«On a mieux à honorer qu’Amherst» - Myriam Nadeau

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le général anglais Jeffery Amherst mérite encore pleinement sa place dans les livres d’histoires, mais plus dans la toponymie gatinoise, estime la conseillère et présidente du Comité de toponymie, Myriam Nadeau. «On a mieux à honorer qu’Amherst», lance-t-elle.