Le Droit
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque

Un vent d’optimisme

CHRONIQUE / Celles et ceux qui me connaissent le savent, je ne suis pas la personne la plus optimiste au monde. Bien que je ne nie pas les nombreux progrès accomplis depuis la seconde moitié du 20e siècle, quand je regarde l’état du monde, je vois assez peu de raisons de se réjouir. N’empêche que la pauvreté et la violence ont quasiment diminué de moitié, ce qui n’est évidemment pas rien. Mais il reste malgré tout beaucoup de travail à faire. Bref, faut-il voir le verre d’eau à moitié vide ou à moitié plein? Aujourd’hui, pour faire changement, je vais mettre l’accent sur quelques raisons d’être optimiste.