Le Droit
L’entreprise Mazzola se prépare pour la rentrée scolaire en septembre. Sa fondation, Faim d’Aimer, risque d’être plus que jamais sollicitée pour la distribution de repas aux enfants dans le besoin.
L’entreprise Mazzola se prépare pour la rentrée scolaire en septembre. Sa fondation, Faim d’Aimer, risque d’être plus que jamais sollicitée pour la distribution de repas aux enfants dans le besoin.

Mazzola aura besoin d’aide (partie 4 de 4)

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Collaboration spéciale
L’entreprise Mazzola se prépare pour la rentrée scolaire en septembre. Sa fondation, Faim d’Aimer, risque d’être plus que jamais sollicitée pour la distribution de repas aux enfants dans le besoin.