Le Droit
Il est à craindre que les décisions dommageables de l’administration de l’Université Laurentienne s’alignent avec la vision du monde du gouvernement Ford.
Il est à craindre que les décisions dommageables de l’administration de l’Université Laurentienne s’alignent avec la vision du monde du gouvernement Ford.

Pour une solution globale à la crise de l’Université Laurentienne

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / Nous, professeures et professeurs de science politique et d’administration publique à l’Université d’Ottawa, sommes consternés par le licenciement sauvage de nos collègues de l’Université Laurentienne. Après des années de mauvaise gestion, l’administration a placé l’institution sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC), a censuré la libre expression de ses employés et suspendu les protections syndicales garantissant le statut permanent de ces postes aujourd’hui sacrifiés sur l’autel de la simple « solvabilité ».