Le Droit
Netflix ne table que sur un million d’abonnés supplémentaires pendant le trimestre en cours, contre 10 millions l’année dernière à la même période, mais espère un nouvel élan à partir de l’été, notamment grâce au retour de séries très populaires comme <em>Sex Education</em> ou <em>La Casa de Papel</em> au deuxième semestre.
Netflix ne table que sur un million d’abonnés supplémentaires pendant le trimestre en cours, contre 10 millions l’année dernière à la même période, mais espère un nouvel élan à partir de l’été, notamment grâce au retour de séries très populaires comme <em>Sex Education</em> ou <em>La Casa de Papel</em> au deuxième semestre.

Gueule de bois pour Netflix après une pandémie en or

Julie Jammot
Agence France-Presse
Les Bridgerton et les Lupin n’ont pas sauvé la mise à Netflix, qui a vu la croissance de sa base d’abonnés payants ralentir au premier trimestre, un signe que la période propice de la pandémie s’achève peut-être pour certaines plateformes numériques.