Le Droit

Université Laurentienne: place aux groupes les plus «payants»

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
En faisant le choix d’éliminer 69 programmes dont 28 en français pour se concentrer sur les domaines d’étude «les plus demandés», les dirigeants de l’Université Laurentienne à Sudbury au nord de l’Ontario ont, de façon grotesque, marchandé des élèves et des enseignants de langue française pour des raisons essentiellement mercantiles. Et dire que le gouvernement fédéral d’Ottawa, en Ontario, prône les bienfaits d’un Canada bilingue. Tout simplement scandaleux!