Le Droit
Claude Villeneuve
Le Quotidien
Claude Villeneuve

Faire atterrir le développement durable

CHRONIQUE / Le grand défaut des utopies c’est qu’elles fonctionnent tant qu’elles restent des idées. Le discours politique les corrompt, l’avidité financière les salit, l’opportunisme sabote les plus savantes élucubrations. Rien n’empêche alors de rebaptiser l’utopie, d’opposer des chapelles et de débattre entre convaincus dans des festivals, des colloques, des discussions savantes entre exégètes, ou moins savantes qui ne mènent nulle part et alimentent la logorrhée des réseaux sociaux. Pour faire atterrir les utopies, rien ne sert de manifester, il faut agir. Mettre la main à la pâte et trouver des solutions.