Le Droit
Professeur au département des arts et lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi, Dominique Trudel rappelle que le télétravail favorise l’usage des médias sociaux, avec les bons et les mauvais côtés.
Professeur au département des arts et lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi, Dominique Trudel rappelle que le télétravail favorise l’usage des médias sociaux, avec les bons et les mauvais côtés.

 [MATIÈRE À RÉFLEXION] «Infobésité» sur les médias sociaux

Anne-Marie Gravel, rédactrice en chef
Anne-Marie Gravel, rédactrice en chef
Le Quotidien
Les médias sociaux occupent une place importante dans nos vie. Les gens les utilisent pour garder contact, mais aussi faire connaître leurs points de vue et émettre des opinions. Nous sommes tous témoins de leurs aspects positifs, mais aussi des effets néfastes, voire dévastateurs, qu’ils peuvent entraîner. Dominique Trudel est professeur au département des arts et lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi. La théorie et l’histoire des médias et de la communication, les études du journalisme, les médias émergents et les humanités numériques composent ses champs d’intérêt. Il partage aujourd’hui ses constats et réflexions sur le sujet.