Le Droit
Inquiet de voir «une poignée de militants radicaux» essayer de censurer certains mots ou des oeuvres dans les universités, le premier ministre François Legault dit que son gouvernement se penche sur cet enjeu pour protéger les libertés universitaires d’expression.
Inquiet de voir «une poignée de militants radicaux» essayer de censurer certains mots ou des oeuvres dans les universités, le premier ministre François Legault dit que son gouvernement se penche sur cet enjeu pour protéger les libertés universitaires d’expression.

La censure dans les universités québécoises préoccupe le premier ministre Legault

La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Inquiet de voir «une poignée de militants radicaux» essayer de censurer certains mots ou des oeuvres dans les universités, le premier ministre François Legault dit que son gouvernement se penche sur cet enjeu pour protéger les libertés universitaires d’expression.