Le Droit
Le trésor conservé par les Servantes de Jésus-Marie compte de nombreux objets liturgiques, mais il y a un calice en particulier qui a pris énormément de valeur aux yeux des religieuses en ce fameux jour de septembre 1984 où le pape Jean-Paul II s’est rendu dans la petite chapelle du monastère de la rue Laurier pour y célébrer la messe.
Le trésor conservé par les Servantes de Jésus-Marie compte de nombreux objets liturgiques, mais il y a un calice en particulier qui a pris énormément de valeur aux yeux des religieuses en ce fameux jour de septembre 1984 où le pape Jean-Paul II s’est rendu dans la petite chapelle du monastère de la rue Laurier pour y célébrer la messe.

Des lèvres de l’abbé Mangin à celles du pape Jean-Paul II

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le trésor conservé par les Servantes de Jésus-Marie compte de nombreux objets liturgiques, mais il y a un calice en particulier qui a pris énormément de valeur aux yeux des religieuses en ce fameux jour de septembre 1984 où le pape Jean-Paul II s’est rendu dans la petite chapelle du monastère de la rue Laurier pour y célébrer la messe.