Le Droit
L’ancienne leader de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Régine Laurent, préside la commission spéciale sur la protection de la jeunesse.
L’ancienne leader de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Régine Laurent, préside la commission spéciale sur la protection de la jeunesse.

Commission Laurent: invitation à la prudence

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / À titre d’expertes travaillant sur la protection de la jeunesse et le travail social, nous saluons les constats effectués par les commissaires sur la situation de la protection de la jeunesse au Québec présentés en conférence de presse le lundi 30 novembre : judiciarisation excessive, ciblage de population, conditions de travail pénibles, manque d’effectifs, souffrance vécue par les enfants, Loi d’exception comme première et parfois seule porte d’entrée dans les services jeunesse et familles au Québec, reconnaissance explicite de la fragilisation du filet social au Québec dans les dernières décennies, surreprésentation des noir.es et des autochtones dans tout le système, absence de mécanismes d’imputabilité dans le cadre de mauvaises pratiques qui donnent lieu à des lésions de droits.