Le Droit
Des quelques 6900 signalements à la DPJ en Outaouais en 2019-2020, plus du tiers (38%) ont été retenus.
Des quelques 6900 signalements à la DPJ en Outaouais en 2019-2020, plus du tiers (38%) ont été retenus.

Signalements en baisse à la DPJ de l'Outaouais: des enfants «qui peuvent souffrir en silence»

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Alors que la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de l'Outaouais a enregistré une hausse de 5,3% de signalements en 2019-2020, le bilan risque d'être tout autre pour l'année en cours, le confinement ayant provoqué une importante chute dans le nombre de signalements, ce qui se traduit par des enfants «qui peuvent souffrir en silence».